Comment tester son VPN et vérifier s’il est 100% sécurisé

Score du Deal+1
Score du Deal+1

Cet article a été créé pour vous apprendre comment tester son VPN pour savoir s’il est 100% sécurisé et voir si vous êtes aussi protégé que promis.

Comme la plupart des VPN promettent une protection totale de la vie privée, certains peuvent également être sensibles aux failles et aux attaques. Ci-dessous, nous avons ajouté quelques outils qui peuvent aider à tester son VPN afin de comprendre si vous êtes vraiment protégé ou non. Ci-dessous, nous avons préparé plusieurs tests et en les effectuant, vous pouvez voir si vos données sont à l’abri des fuites et si votre VPN vous protège réellement.

Les gens choisissent d’utiliser un VPN PAYANT pour de nombreuses raisons, y compris pour débloquer le contenu géographiquement restreint, ainsi que pour sécuriser les données et masquer les adresses IP. Lorsque nous utilisons un VPN, nous pouvons également avoir l’impression d’être dans un autre pays parce que nous utilisons l’adresse IP du VPN à l’emplacement de celle fournie par le FAI.

Tester son VPN et s’assurer qu’il est 100% sécurisé est important, car un VPN qui fuit rend le service inutile. Un VPN Payant peut fuir pour un certain nombre de raisons, ce qui fait que votre connexion peut être interceptée par des cybercriminels, des spécialistes du marketing, des agences gouvernementales et votre FAI.

Les fuites VPN les plus courantes sont :

  1. Fuites du WebRTC.
  2. Fuites de DNS.
  3. Fuites d’extension de navigateur.

Adresses IP publiques et locales

Pour tester un VPN et savoir comment il protège votre adresse IP, nous devons d’abord comprendre comment fonctionnent les adresses IP. Il existe deux types d’adresses IP – publique et locale. Votre adresse IP “locale” n’est pas unique et ne vous identifie pas.

C’est votre adresse IP publique qui vous identifie et présente votre identité unique lorsque vous naviguez sur Internet. Une fuite de confidentialité se produit lorsque WebRTC divulgue votre adresse IP publique au lieu de l’adresse IP du VPN.

WebRTC révélant votre adresse IP réelle

Les sites Web peuvent révéler votre adresse IP publique en utilisant WebRTC (Web Real-Time Communication). C’est inquiétant, car si un pirate informatique utilise cette fonction de navigateur, il pourrait avoir accès à votre adresse IP et, ce qui est encore plus effrayant, il peut connaître votre emplacement physique.

La protection offerte par les VPN est annulée si les pirates utilisent le protocole WebRTC pour exposer l’adresse IP de votre FAI. Cela signifie que n’importe qui peut alors accéder à votre position. Ce protocole peut être utilisé sur Firefox et Chrome (sur tous les appareils) pour révéler votre adresse IP. Cette menace ne s’applique pas à tous les VPN et heureusement WebRTC n’est pas activé par défaut sur Safari ou Internet Explorer.

Mon VPN est-il affecté par WebRTC ?

Chrome sur tous les appareils est vulnérable lorsque le WebRTC est activé. Pour savoir si votre VPN est affecté par ce type de piratage, procédez comme suit :

ÉTAPE 1, Trouvez votre adresse IP publique

Révéler votre adresse IP publique en éteignant votre VPN et en tapant :

“what is my ip address” dans Google

N.B Assurez-vous que vous n’utilisez PAS Internet avec votre VPN à ce stade.

ÉTAPE 2, Connectez-vous à votre VPN

Connectez-vous à votre VPN et choisissez votre l’emplacement et votre serveur préféré, puis répétez l’étape 1, tapez – “what is my ip address” dans Google. Vous devriez voir l’adresse IP du serveur VPN que vous avez choisi. Comparez l’adresse IP à l’adresse IP d’origine que vous avez obtenue à l’étape 1.

Si vous avez bien désactiver votre VPN actuelle et que vous avez obtenu la même adresse IP pour les étapes 1 et 2, alors votre adresse IP est divulguée au monde entier. Cependant, si vous avez obtenu une adresse IP différente pour les deux, passer donc à l’ÉTAPE 3 pour vous assurer bien que votre adresse IP est vraiment sécurisée.

ÉTAPE 3, Vérifier votre adresse IP sur BrowserLeaks.

Vous pouvez vous assurer que votre VPN est sécurisé en vérifiant l’adresse IP sur BrowserLeaks. Le résultat souhaité est que vous voyez l’adresse IP de votre VPN ici, et non votre adresse IP publique.

Assurez-vous que vous visitez BrowserLeaks via votre VPN et vérifiez l’adresse IP par rapport à l’adresse IP que vous avez obtenue à l’étape 1.

Protégez votre vie privée en ligne

Vous pouvez désactiver le WebRTC sur votre sur Chrome et Firefox pour vous protéger de ce genre de fuite. La plupart des navigateurs ont le WebRTC activé par défaut. Cependant, certaines personnes constatent que lorsqu’elles désactivent le WebRTC, leur navigateur fonctionne lentement.

Surfez en toute sécurité avec ScriptSafe

Si vous constatez que vous avez des problèmes de sécurité, alors ScriptSafe est une bonne extension de navigateur qui peut améliorer la sécurité et la commutation du WebRTC en même temps.

Fuites DNS

Une fuite DNS est une menace considérable pour la vie privée et une faille de sécurité qui peut survenir même en utilisant un VPN PAYANT. Tout comme pour le problème WebRTC, votre adresse IP publique sera révélée si vous avez une fuite DNS. Si vous avez une fuite DNS, votre activité en ligne ne sera pas anonyme et pourra être surveillée.

Certains fournisseurs de VPN comme HolaVPN souffrent à la fois de fuites DNS et WebRTC. Cela est peut-être dû à leur approche de P2P plus vulnérable. De plus, Hola enregistre également vos informations, ce qui n’est pas une caractéristique souhaitable d’un fournisseur VPN.

D’autre part, les fournisseurs de VPN PAYANT de haute qualité comme NordVPN ont des désactivateurs WebRTC intégrés dans leurs applications et extensions de navigateur.

Comment vérifier les fuites de DNS

Vous pouvez effectuer un test de fuite DNS automatiquement sur DNSLeakTest.com pour savoir si votre VPN a une fuite DNS ou non. Si vous constatez que votre VPN a une fuite DNS, vous pouvez changer votre fournisseur VPN pour un réseau plus anonyme, ou vous pouvez choisir de réparer la fuite.

Sur DNSLeakTest, vous trouverez des instructions faciles à suivre sur la façon de sécuriser une fuite DNS. Pour les fuites d’extension de navigateur plus avancées, suivez les étapes suivantes pour tester et sécuriser votre IP.

Fuites d’extension de navigateur

Lorsque vous surfez sur le web, vous pouvez être suivi par de nombreuses méthodes différentes. L’une de ces méthodes consiste à utiliser une extension de navigateur qui permet de suivre votre activité. Les extensions de navigateur Chrome sont particulièrement sensibles aux fuites d’extension de navigateur. Vous pouvez être form-jacké, où vous seriez envoyé vers une URL différente de celle choisie par vos hackers lorsque vous faites du shopping en ligne. Voici comment détecter des fuites d’extension de navigateur et vérifiez si votre VPN est sensible aux fuites de plugins de navigateur

  • ÉTAPE 1, Activez le plugin Chrome à partir de votre VPN
  • ETAPE 2, Collez cette URL dans votre navigateur : chrome://net-internals/#dns
  • ÉTAPE 3, Appuyez deux fois sur “clear host cache“.
  • ÉTAPE 4, Visitez n’importe quel site Web pour confirmer la vulnérabilité

Comment se Protéger sur Chrome

Si vous utilisez chrome, vous pouvez coller chrome://settings/ dans le champ URL et modifier vos préférences pour vous protéger. Vous pouvez désactiver les fonctions de prédiction et activer ce qu’on appelle ” Ne pas suivre “. Ce qui empêche les sites Web de suivre votre activité, et ne leur permettra pas de vous commercialiser en fonction de vos intérêts prévus.

En conclusion

Vérifiez les trois formes les plus courantes de fuites VPN – fuites WebRTC, fuites DNS et fuites d’extension de navigateur pour tester son VPN et s’assurer qu’il est est 100% sécurisé. De plus, assurez-vous de choisir un fournisseur VPN PAYANT de haute qualité comme CyberGhost, NordVPN, ou PureVPN pour maximiser l’efficacité de votre VPN.

Tags :

Nous serions ravis de connaître votre avis

      Laisser un commentaire

      Comparer articles
      • Total (0)
      Comparer
      0